Bizao > Actualités > Conférence de presse de lancement Bizao

Conférence de presse de lancement Bizao

Conférence de presse de lancement Bizao

Bizao lance une solution pour accélérer le paiement mobile dans les pays émergents

Créée par Aurélien Duval-Delort, ancien salarié du groupe Orange, la société Bizao a pour vocation d’apporter une réponse à la problématique du paiement mobile des populations faiblement bancarisées dans les zones émergentes, comme en Afrique où seul 1/4 de la population a accès à des moyens de paiement simples et efficaces.

Bizao offre aujourd’hui aux opérateurs de téléphonie mobile, aux banques et aux commerçants la possibilité de souscrire à une solution visant à fluidifier et à développer le paiement mobile. Une solution qu’elle entend démocratiser sur le marché africain.

Problème adressé et enjeux de marché 

Bien que le développement du paiement mobile soit un succès indéniable avec 400 millions de comptes ouverts en Afrique sub-saharienne et une progression de + de 40 % ces trois dernières années, cette solution se limite pour 90 % des utilisateurs à transférer de l’argent entre particuliers.

Le paiement marchand reste en effet à l’état embryonnaire (10 %), la grande difficulté pour les entreprises étant de parvenir à intégrer ces moyens de paiement locaux de façon simple et rapide. Avec 200 opérateurs mobile, ce marché demeure très fragmenté, ce qui rend quasi impossible un déploiement national voire régional en quelques mois.

Développer le paiement mobile passe nécessairement par le déploiement de plateformes d’interopérabilité et la mise en place de partenariats avec des acteurs tels que Bizao, capable d’apporter la compétence technique et l’agilité nécessaires pour supprimer les goulots d’étranglement constatés actuellement.

La proposition de valeur de Bizao: un guichet unique de paiement mobile pour les marchands, au profit des populations et du développement 

Bizao ouvre à l’ensemble des propriétaires d’une puce de téléphone, chargée en crédit, et d’un compte de paiement mobile, la possibilité de payer leurs achats grâce au déploiement d’une plateforme commerciale, technique et financière dans de nombreux pays du continent africain.

Une solution qui présente un double avantage : d’une part pour les marchands qui, plutôt que de s’adresser à chaque acteur du paiement mobile local, ont désormais un interlocuteur unique.  D’autre part pour les clients finaux qui peuvent souscrire à un large catalogue de services depuis leur mobile.

 

La plateforme BIZAO, intermédiaire unique entre opérateurs et marchands

Mécanisme Bizao

«La solution permet à la fois aux populations une inclusion financière en leur ouvrant la porte à un très grand nombre de services et de contenus, ainsi qu’aux marchands d’accéder rapidement à un marché panafricain en forte croissance », précise Aurélien Duval-Delort, fondateur et PDG de Bizao.

Diplômé du Msc Management de l’ESSEC, Aurélien Duval-Delort a passé 8 ans chez Orange après une première expérience dans le conseil en management en France et aux Etats-Unis.

Une solution et une politique d’entreprise favorisant l’égalité hommes-femmes 

Bizao contribue à l’égalité hommes-femmes sur les questions économiques en favorisant le développement du rôle d’agent économique de la femme dans les pays africains.

En s’appuyant sur un taux de pénétration important du téléphone mobile dans les marchés africains

cibles, Bizao favorise la diffusion d’un nouveau moyen de paiement à tous les détenteurs de mobile, y compris aux femmes. En effet, dans des sociétés faiblement ou moyennement bancarisées, le cash est traditionnellement entre les mains de leurs maris qui sont les chefs de famille.

Bizao affirme avec force sa conviction que la technologie est un allié incontournable dans la réduction des inégalités hommes-femmes et l’inclusion économique de tous.

Ainsi, Bizao favorise tout naturellement en son sein le développement de carrières féminines dans les métiers de l’univers technologique dans ses centres en France et en Afrique. Pour illustrer l’engagement de Bizao dans cette démarche, Natasha Dimban a rejoint dès le début la société en tant que Chief Technology Officer et membre du Comité Exécutif. Elle est notamment responsable de la constitution du Pôle d’Excellence IT basé à Dakar, à proximité de l’Ecole Supérieure Polytechnique dont elle été diplômée en 2007, avant de compléter son cursus par un Master à Centrale Lyon puis de mener une première partie de carrière dans le Conseil en hautes technologies au sein de Capgemini et de Tata Consultancy Services.

Structure et financement de Bizao 

Bizao est une société indépendante, financée dans ses débuts sur fonds propres par ses fondateurs.

Au cours du 2e semestre 2019, Bizao a réalisé une levée de fonds d’amorçage auprès d’un Family Office français.

Aujourd’hui présente dans 5 pays et en déploiement dans 5 autres, Bizao poursuit son expansion géographique et contractualise avec davantage d’opérateurs de téléphonie mobile et d’opérateurs marchands en Afrique. Bizao a ouvert récemment 2 filiales, une à Abidjan et l’autre à Dakar.

Actuellement, Bizao opère 100 millions de transactions par mois et vise un volume moyen mensuel de 500 millions de transactions, en 2020.

« Bizao est un modèle de Fintech de paiement évoluant sur un marché en très forte croissance, sur lequel il convient de se développer en fournissant au marché l’ensemble des gages de sécurité qu’un nouvel acteur doit adopter, et en assurant une maîtrise de ses coûts afin d’offrir des perspectives rapides d’équilibre financier », précise Mikaël Ptachek, secrétaire général et membre du Comité Exécutif en charges des Finances, des Ressources humaines et du Juridique chez Bizao.

Contacts presse 

contact@bizao.com